Les variables physiques

Dans ce qui suit, Nous avons regroupé deux à deux les variables physiques, qui présentent statistiquement une dépendance.

  • Potentiel redox et pH :

Selon J.Y.GAL (1989), de nombreux couples oxydoréduction mettent en jeux simultanément l’échange d’électrons et de protons. Leur potentiel d’oxydoréduction dépend donc du pH.

Les deux paramètres; potentiel redox et pH sont quasi inversement proportionnels ; ceci s’explique par le fait que le potentiel redox est lié à la concentration des ions capables de capter les électrons et donc d’oxyder les éléments chimiques.

A la suite de chaque crue, le pH de l’eau du barrage passe d’un état légèrement acide  vers un état légèrement alcalin. Ceci pourrait être dû à la légère acidité des pluies et aux apports des affluents en éléments basiques arrachés de la texture du terrain du bassin versant.

 

Relation entre le potentiel redox et le pH

 

  • Conductivité et transparence :

La conductivité varie uniformément avec la transparence de l’eau.  Celle-ci est élevée à cause de  la présence des ions (Ca, Mg, Cl, SO4) en forte quantité; due à la nature de terrain (calcaire et particulièrement gypseux) et la décomposition de la matière en suspension. En effet, cette décomposition favorise la clarté de l’eau et par conséquent, elle  en augmente la transparence.

Lors de la première sortie les conditions climatiques étaient bonnes puis cela a changé pour de la pluie et du vent ce qui pourrait expliquer la baisse de la transparence et la conductivité en surface à cause du brassage dû au vent.

 

Relation entre la conductivité et la transparence dans l'eau du barrage.

 

  • Profondeur et oxygène :

 Nous pouvons remarquer que la concentration en oxygène dissous varie inversement par rapport à la profondeur, l’oxygène présents dans les strates inférieures n’est pas renouvelé ;

C'est-à-dire que les masses d’eau en profondeur sont moins oxygénée que les masses superficielles (puisque l’oxygénation de l’eau dépend de la surface en contacte avec l’air du déplacement de cette eau et de la quantité d’oxygène produite par photosynthèse grâce au phytoplancton).

 

relation entre la profondeur et l'oxygène dissous dans le barrage de Hamiz.

 

  • Oxygène dissous et température :

L’oxygène est peu soluble dans l’eau mais s’équilibre très vite à la surface, avec l’atmosphère, cet équilibre dépend surtout de la température (FRONTIER, 1998).

Selon la figure n°9 ; la température et l’oxygène dissous sont inversement proportionnels

Nous pouvons l’expliqué par le fait que l’élévation de la température accroît les besoins en oxygène des êtres vivants, ce qui appauvrit l’eau en oxygène dissous.

 

Relation entre l'oxygène dissous et la température de l'eau

 

  • Salinité et conductivité :

On remarque une importante relation entre les variations de la salinité et celles de la conductivité.

La conductivité étant en rapport directe avec les ions et les sels présents dans l’eau, de ce fait une eau riche en sels minéraux est fortement conductrice d’électricité, on en déduit que la salinité et la conductivité sont deux paramètres proportionnels, dans nos prélèvements la salinité diminue dés la deuxième sortie, ceci s’explique par la dilution due aux précipitations.

 

Relation entre la salinité et la conductivité.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site