Accueil

 

Impact du bassin versant nord sur le barrage de Hamiz

« Wilaya de Boumerdes »

Avec un nombre de 114 grands et petits barrages, l’Algérie se situe au premier rang dans le monde arabe et occupe la deuxième place en Afrique après l’Afrique du sud. La capacité totale avoisine les 5200 millions de mètres cubes et permet de régulariser un volume annuel de 2500 millions de mètres cubes (REMINI, 2005).

A l’instar des autres retenues d’eau, le barrage du Hamiz est un des plus anciens grands barrages d’Algérie, il a été construit entre 1869 et 1879 puis développé et renforcé en 1933 pour atteindre une superficie de 128ha en 1950 avec un volume total de 17 millions de mètres cubes servant principalement à l’irrigation de la plaine de la Mitidja orientale. Il a aujourd’hui une capacité de 22 millions de mètres cubes et est relié au barrage de Kaddara pour soutenir ses potentialités  en eau potable.

Dans le cadre de cette étude, notre choix est porté sur trois stations  relevant de la rive Nord du barrage, pour lesquelles, le travail consiste à étudier certains facteurs biotiques en rapports avec des variables physico-chimiques afin de se faire une idée, bien que non exhaustive, sur le fonctionnement du barrage. 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site